Lever de l’essieu


Lever de l'essieu à deux mains

PRESENTATION SOMMAIRE DU JEU

Comme les autres jeux athlétiques, ce jeu était pratiqué régulièrement par les paysans, souvent pour animer les fêtes de fin de travaux agricoles et pour impressionner. Dans les années 1960, des défis étaient même lancés pour soulever l’avant des tracteurs en se plaçant dessous (auparavant c’était sous les charrettes). C’est au moment où la mécanisation est arrivée que le geste technique a été repris (début des années 1970) pour devenir une activité de la FALSAB, section sports athlétiques (FNSAB à partir de 1980).

LE BUT DU JEU

Le jeu consiste à soulever un essieu de charrette le plus de fois possible en 3 minutes. Un lever est considéré valable lorsque l’essieu est tenu à bout de bras au dessus de la tête, les jambes tendues.

LE DEROULEMENT DE LA PARTIE – LES JOUEURS

Le jeu se pratique en individuel. Des essieux de plusieurs poids peuvent être utilisés selon le niveau. De même il existe deux manières de lever l’essieu, à deux bras et avec un seul.
A deux bras, l’essieu est présenté sur deux rondins de bois de même épaisseur, d’environ 30 à 40 cm de hauteur. Le joueur se présente devant l’essieu et saisit son axe où bon lui semble. Un arbitre dirige et chronomètre l’exercice. Dès que celui-ci est prêt, le joueur peut commencer à soulever l’essieu. A chaque essai il doit reposer la pièce sur les rondins. L’arbitre compte les essais à voix forte, signale le temps écoulé régulièrement, puis la fin de l’exercice au bout de trois minutes. Le score du joueur est noté. Le nombre de levers pour un essieu de 47,5 kg se situe entre 40 et 50 pour les meilleurs, ce qui est très éprouvant physiquement (2,3 tonnes en 3 mn).
Le lever d’un seul bras se joue principalement dans le Trégor (22).

MATERIEL ET TERRAIN DU JEU

Le terrain est variable, mais plat. L’essieu est un essieu de charrette légère de 47,5 kg, avec un arbre carré en général, ce qui augmente la difficulté de l’exercice. Des essieux de chars à bancs sont également utilisés en catégorie novice. Les essieux peuvent être alourdis par l’ajout de pièces dans les bouts, comme pour des haltères.