Lancer de la gerbe


PRESENTATION SOMMAIRE DU JEU

Comme le lever de la perche, ce jeu était pratiqué régulièrement par les paysans lors du ramassage du foin et de la paille. Pour rompre la monotonie des journées, pour oublier la fatigue, il n’était pas rare que les jeunes gens se lançaient des défis pour jeter les plus grosses gerbes sur le dessus des charretées. C’est au moment où la mécanisation est arrivée, rendant souvent inutile ces efforts, que le geste technique a été repris (début des années 1970) pour devenir une activité de la FALSAB, section sports athlétiques (FNSAB à partir de 1980).

LE BUT DU JEU

Le jeu consiste à faire passer une gerbe de paille de 16 livres anglaises (7,257 kg) le plus haut possible, par-dessus une barre placée entre un portique. La gerbe est tenue à l’aide d’une fourche à foin. L’essai est nul si la gerbe touche la barre avant de passer.

LE DEROULEMENT DE LA PARTIE – LES JOUEURS

Le jeu se joue en individuel ou par équipe. Les joueurs tirent au sort leur ordre de passage. Ils doivent passer une hauteur pour avoir le droit de continuer. Trois essais maximum sont autorisés par hauteur. Lorsqu’un tour est terminé, l’arbitre fait monter la barre d’une hauteur supplémentaire, et ainsi de suite.
A chaque essai, le joueur plante le bout des dents de sa fourche dans la gerbe, puis utilise une technique d’élan de son choix pour lancer la gerbe en hauteur (photo : Michael O’Brien en Irlande). La fourche doit rester dans les mains du lanceur. Les meilleurs lanceurs passent aujourd’hui 9 m à 9,50 m suite à l’introduction de la technique irlandaise.

MATERIEL ET TERRAIN DU JEU

Le terrain de jeu est variable, plat. La fourche est, en général, à deux doigts pour retenir le moins possible la gerbe au moment du lancer. Le manche n’a pas de longueur arrêtée mais il est préférable que le bois ait une certaine souplesse.
Le portique est composé de deux mâts haubanés et fixés verticalement. La barre mesure 3,5 m et correspond à la largeur entre les mâts. Elle est tenue par des cordelettes servant aussi à la faire monter. La gerbe est composée d’un sac de toile dans lequel est placée une botte de paille, le tout étant ficelé pour obtenir un volume réduit au maximum.