Bazh yod


PRESENTATION SOMMAIRE DU JEU

Il est difficile de savoir de quelle époque date ce jeu. « Bazh Yod » signifie bâton à bouillie, c’est-à-dire la pièce qui servait à remuer la bouillie d’avoine très utilisée pour les repas en Bretagne. Par contre, nous savons que l’arracher du bâton est un jeu symbolique, car le bâton représente le pouvoir. Ainsi connaissons-nous des scènes très anciennes dépeintes dans les églises où l’on voit un moine et un évêque lutter au bâton, mais aussi une femme et son mari, un bourgeois et un noble, etc…

LE BUT DU JEU

Le jeu consiste à arracher un bâton des mains d’un adversaire, en position assise, ou encore de tirer cet adversaire à soi en le soulevant. C’est un jeu d’opposition.

LE DEROULEMENT DE LA PARTIE – LES JOUEURS

Après que les concurrents se soient inscrits, un tirage au sort est réalisé. Les joueurs sont appelés deux par deux pour une élimination directe. Ils s’assoient l’un en face de l’autre, de chaque côté d’une planche en bois, puis ils placent leurs pieds contre cette planche et saisissent un bâton que l’arbitre leur tend. Un joueur a les mains au milieu du bâton, l’autre aux extrémités. C’est l’arbitre qui donne le départ et qui désigne le vainqueur de la manche. A la 2ème manche, les joueurs inversent leur position de mains. S’il y a match nul, la position des mains est tirée au sort pour la 3ème manche.

MATERIEL ET TERRAIN DU JEU

La planche mesure environ 1,80 m à 2,00 m de long pour 20 cm de large et 3 à 4 cm d’épaisseur. Elle est posée sur son tranchant et est bloquée dans cette position par des piquets fichés en terre (sol herbeux) ou par des renforts fixés sur la planche (bitume, salle). Le bâton mesure 50-60 cm de long pour 3,5 à 4 cm de diamètre.