Film sur Jean Claude Prigent et les jeux de force Bretons le 7 décembre à 11 h30

mars 10, 2014 by  
Filed under Communiqués

Commentaires fermés

Les souvenirs de Kasimir…

>

> Jean-Claude Prigent est bien connu dans la région !  Né à Plounévez-Moëdec, cette force bretonne n’oublie pas d’où il est vient. Jean-Claude Prigent est un colosse du pays. Il découvre par hasard, entraîné par une bande de copains, les jeux et sports bretons à l’occasion du pardon de la Trinité au Vieux-Marché, alors qu’il n’avait que 24 ans…     Aujourd’hui, jeune retraité, il mesure ses efforts et achève sa carrière d’athlète, après un palmarès qui en dit long, au vu des centaines de coupes et médailles… Ceci-dit il reste très actif dans le milieu, il est le président costarmoricain de la Fédération Nationale des Sports Athlètiques  Breton, speaker, il anime régulièrement des tournois, soucieux de la transmission il organise régulièrement des séances de démonstration et d’entraînement auprès des plus jeunes.     Sa morphologie lui vaut le surnom de Kasimir, il préfère Kasi ! Des souvenirs de compétitions et d’exploits, il en a plein le dos.

>

> Portrait télévisuel, réalisé par Sébastien le Guillou, avec les moyens de Francetélévisions, pour le compte des programmes en langue bretonnes de France 3 Bretagne… le film de 15 minutes environ sera diffusé un de ces dimanches matin durant l’émission Bali Breizh et au Vieux-Marché en avant première…

 

 

 

Participez au film sur Casimir, roi des jeux de force bretons  ( OUEST FRANCE)

            Le Vieux-Marché                                -        
  • Sébastien le Guillou tourne un portrait télévisuel de Jean-Claude Prigent. Une démonstration samedi matin s'intégrera au documentaire.
    Sébastien le Guillou tourne un portrait télévisuel de Jean-Claude Prigent. Une démonstration samedi matin s’intégrera au documentaire. | 

 

Portrait

« Casi » ou « Casimir », pour tous les Trégorrois et bien au-delà, n’a rien à voir avec la grosse marionnette orange de l’île aux enfants. Pour tous ici, il s’agit de Jean-Claude Prigent, champion incontesté pendant plusieurs décennies des jeux de force breton.

127 kg de muscles

« J’ai commencé en 1977 et aujourd’hui à 59 ans, c’est ma dernière année. Je continuerai mais comme commentateur », explique cette force de la nature qui affiche toujours 127 kg de muscles sur sa balance.

Dans sa jeunesse, c’est son gabarit hors norme et un travail difficile qui l’ont tout naturellement amené à se produire dans les nombreux had-pardon de la région. « J’étais chauffeur-livreur aux abattoirs. À l’époque, les carcasses de cochons, de veaux ou de boeuf c’est sur le dos qu’on les chargeait ». Son surnom, largement assumé, vient aussi de cette époque. « Nous avions la CB dans le camion ». Un jour quelqu’un l’a appelé Casimir. Une peluche du personnage mise derrière son pare-brise a fait perdurer la chose.

Plus de 650 coupes

Avec Iffig Gravet et Yvon Geffroy (aujourd’hui disparu), Jean-Claude Prigent a créé à la fin des années 70 le comité côtes d’Armor  fédération nationale des sports athlétiques bretons (FNSAB). « Elle compte environ 25 adhérents. » Cette structure lui a permis de se produire dans toute la Bretagne et même au-delà. Tir à la corde, levé d’essieu ou relais avec charge de 50 kg, les jeux bretons comptent sept disciplines. Dont celle, la plus prisée par le public, du levé de perche.

La bête fait six mètres de long et se voit agrémentée d’un lest amovible de 14 kg. Le tout fait déjà 38 kg. « Des tests ont été faits. Quand le poids est au bout de la perche, il faut développer une force de 600 kg pour la lever. » Un exercice dans lequel Casimir reste le champion le plus connu. De toutes ses prestations, il a ramené un nombre impressionnant de coupes ornant son salon. « Au moins 650. Il faut dire que parfois, ayant gagné dans plusieurs épreuves, j’en ramenais 4 à 5 le même jour. »

Figuration bénévole

En ce moment, le réalisateur Sébastien Le Guillou, avec les moyens de France Télévisions, pour le compte des programmes en langue bretonnes de France 3, tourne un portrait télévisuel de Jean-Claude Prigent. Ses admirateurs sont invités a y participer en venant faire de la figuration bénévole. « Nous organisons le samedi matin 8 mars de 9 h 30 à 13 h sur la place Anjela-Duval, un tournoi de démonstration », explique Sébastien. Jean-Claude sera évidemment là, ainsi que les anciens et d’autres athlètes en pleine force de l’âge. Une façon de rendre hommage à une des figures les plus attachantes de la région .